D1 : Le Grand Couronné et l’ASLB se neutralisent (0-0)

28/03/2016

Photo : Match Aller : 2-1

 

D1 : Le Grand Couronné et l’ASLB se neutralisent (0-0)

 

Au terme d’un match plus intéressant par l’enjeu que par les occasions, les deux leaders du Groupe A se quittent sur un score de parité (0-0).

 

La préparation :

Pour ce match au sommet, l’entraîneur de l’ASLB Laurent LEWANDOWSKI a décidé de convoquer ses joueurs plus tôt pour une réunion d'avant-match. Celle-ci a duré environ une demi-heure durant laquelle il a motivé ses joueurs et a expliqué les rôles de chacun.

 

L’avant-match :

Ce match s’annonce tendu, nous avons suivi les hommes de Laurent LEWANDOWSKI au cours de l’échauffement. Les joueurs semblent concentrés. Ludovic CHARBONNIER nous a confié ne jamais avoir si bien préparé un match « je ne suis pas sorti, j'ai bien mangé... ». Le capitaine Romain DE CASTRO est confiant « le groupe semble prêt, détendu, et c'est plutôt bon signe. »

Avant ce choc, nous interrogeons également l’entraîneur : « Je ne suis pas tendu, j'ai confiance ! Nous avons le groupe pour nous imposer et nous avons fait tout ce qu’il faut pour arriver là ! En tant que joueur, j'étais plus stressé ! Et puis, ce n'est pas comme si nous étions obligés de gagner ! Ce match peut gâcher sept mois de travail mais il ne faut pas nous mettre trop la pression. »

Nous sentons la pression monter chez les joueurs mais aussi chez les nombreux spectateurs layo-bouxiérois qui ont fait le déplacement.

 

Le match : 0 – 0

Ce match n’a malheureusement pas été de bonne facture. En effet, les deux équipes n’ont pas développé le jeu qui devrait être celui d’un leader et de son dauphin. L’ASLB a mal débuté la rencontre : l’équipe a été absente dans les duels, a réalisé de mauvaises passes et a effectué de mauvaises prises de balle. Hormis la frappe de José FLORES (2’) et celle de Mickaël GRISIUS (16’), les rares opportunités en première période vinrent sur coup franc par Gaël ZINTE (18’) et Maxime SOUAMI (27’). Ces deux coups francs furent détournés par le portier NORDMANN. Le Grand Couronné casse le jeu par de nombreuses fautes. José FLORES, bien lancé, s'écroule dans la surface mais l'arbitre ne bronche pas (42’). L'ASLB semble avoir peur de développer son jeu craignant une contre-attaque, la mi-temps se profile sans qu’aucune équipe ne prenne l’avantage.

L’ASLB débute la seconde période avec de bien meilleures intentions : elle domine et se procure des occasions. Au cours de ce temps fort, Lay-Bouxières a développé un meilleur football mais n’a concrétisé aucune de ses actions. Ils ont même failli se faire surprendre par un coup franc flottant et un ballon aérien dans la surface de réparation de Mickaël BUJON. Le jeu se débride au fur et à mesure que la tension s'accroît. Les joueurs ne parviennent pas à se procurer de véritables ballons de but. Après une chevauchée, PEGORER SFES pour le Grand Couronné, voit sa frappe frôler le cadre (29’). Ce match s’achève sans qu’aucune équipe ne fasse la différence. Ce match nul ne permet à aucune des deux équipes de distancer l’autre au classement : l’ASLB conserve deux points d’avance sur son adversaire qui a un match de retard.

 

Le fait marquant : le temps fort resté stérile layo-bouxièrois.

Ce dimanche après-midi à Agincourt, l’ASLB aurait pu s’imposer. Ils ont connu un temps fort au début du second acte et se sont procuré quelques opportunités. Une frappe enroulée qui

passe juste au dessus sur un coup franc de Maxime SOUAMI aux 20 mètres (49’). Les bonnes combinaisons se sont multipliées. Au terme d’une action venue d’une récupération de Nicolas DUBAS, Maxime SOUAMI talonne pour Gaël ZINTE qui centre pour José FLORES. Sa tête passe juste au dessus du but, les supporters y ont cru (55’). C’est la plus grosse occasion du match ! Ça a chauffé devant le but ! Le Grand Couronné n'était plus serein ! Les Layo-Bouxiérois ont provoqué des corners et enchaîné les passes... C'est de nouveau José FLORES qui, après une combinaison Maxime SOUAMI – Gaël ZINTE, frappe au but (58’).

 

La grosse frayeur : Jordan GUILLAUME à l’hôpital !

A la 12ème minute de la rencontre, Jordan GUILLAUME reçoit un coup de GILLOT. Le jeu s’arrête, le défenseur layo-bouxiérois a l’arcade ouverte, il est en sang et est contraint de sortir ! Valentin SKYBALSKI le remplace, le jeu reprend après quelques minutes d’interruption.

Après avoir pris une douche, Jordan GUILLAUME est transporté à l’hôpital par Isabelle CHARBONNIER. Nous lui souhaitons un bon rétablissement. A noter que GILLOT tient à s’excuser de son geste involontaire.

 

Le coup de cœur : le public nombreux

Pour ce match au sommet, le public s’est déplacé en nombre : nous avons dénombré près de 120 personnes présentes pour suivre ce match dont une cinquantaine de supporters layo-bouxiérois. Ce chiffre est énorme pour un match de Division 1 !

 

Le chiffre : 52

Il aura fallu attendre la 52ème minute et un coup franc de GILLOT pour voir la première frappe du Grand Couronné sur le but de Mickaël BUJON. Celle-ci passe au dessus du cadre.

 

Les réactions « à chaud » :

A la fin de la rencontre, les avis sont mitigés. Certains joueurs à l'image de Nicolas DUBAS sont déçus : « C'était moche ! Ceux qui ont pris du plaisir aujourd'hui ne voient pas clair ! Nous n'avons rien proposé ! Ainsi soit-il… Cet après-midi, nous n'avons pas fait ce qu'on avait à faire ! ». D'autres joueurs relativisent : ce résultat n’est pas si négatif.

Les supporters layo-bouxiérois sont globalement déçus de la performance de leur club de cœur. Ils regrettent que l’ASLB n’ait pas plus développé son jeu.

L’entraîneur adjoint Franck VERMEULEN nous livre sa réaction : « Le Grand Couronné et nous sommes à la fois les deux meilleures défenses et les deux meilleures attaques… Par conséquent, cela donne soit un match fermé, soit un match ouvert. Aujourd’hui, ça a été un match fermé. Nous avons été meilleurs dans le jeu mais n’avons pas su poser le ballon. Nous n’avons pas suffisamment développé notre jeu. Nous étions certainement trop tendus… ».

L'entraîneur Laurent LEWANDOWSKI tente de voir le côté positif : « Ce fut un match compliqué… L’état du terrain a joué. Il n’a pas été si catastrophique qu’on le dit. Ça a été mi-figue mi-raisin… Il y avait quelques bonnes choses mais nous ne sommes pas assez passés par les côtés... Un point, c'est un point ! ».

Deux supporters du Grand Couronné nous livrent leur réaction: « Nous pensons que la montée sera très difficile. Sur le match, nous avons été solides défensivement malgré nos absents. Le nul est logique : personne ne voulait perdre… ».

 

Arthur Souami

Please reload

Commenter cet article :

Please reload

NEWS RECENTES :

Picorette et Compagnie généreux avec les Séniors C

22/11/2019

1/10
Please reload

+ DE NEWS :
Please reload

ARCHIVES :